Rendez vous ‪mardi 12 mai !

Nous sommes fermés depuis plus d’un mois maintenant. Et nous avons l’étrange sentiment que ça fait une éternité que nous ne vous avons vus. On ne manque pourtant pas de travail croyez nous, mais ça fait tout drôle de bosser dans une librairie toute vide. Elle a l’air d’un astre mort. Disons plutôt qu’elle est en sommeil et que bientôt, elle se réveillera.

Il nous tarde à un point que vous n’imaginez pas. Nous avons infiniment hâte de vous retrouver tous et de reprendre enfin une activité aussi normale que possible mais ne rêvons pas. Il nous faudra encore nous conformer aux dispositions sanitaires en vigueur à l’heure où nous réouvrirons nos portes. Et nous le ferons. Masques, gants, hygiaphones et distanciations sociales… nous ferons tout pour recevoir en toute sécurité le ‪mardi 12 mai‬… parce que le 11, nous ferons l’inventaire que nous aurions dû faire le 30 mars dernier.

Le mardi 12 mai donc, on se retrouve. Et ce sera une vraie fête, même si nous ne pourrons encore la célébrer avec tout l’enthousiasme que l’on aimerait. Pour les effusions, il nous faudra attendre encore car si le recul de l’épidémie semble réel, il sera encore fragile, et il n’y aurait rien de pire que de prendre le risque de la voir rebondir.‬

Compte tenu de l’aveuglement de notre gouvernement, qui a délibérément privé l’hôpital de moyens, liquidé les stocks de masques et n’a su prendre aucune des dispositions préventives qu’exigeait la situation, le confinement auquel nous sommes contraints est hélas incontournable. Il est impératif pour éviter l’engorgement des services hospitaliers. Ceux d’entre vous qui y travaillent, et ils sont nombreux parmi nos fidèles, ne cessent de nous dire combien leur combat est exigeant, difficile et toujours incertain. C’est pourquoi nous avons décidé de respecter scrupuleusement les consignes. Et ainsi respecter leur travail.

Les rues du quartier sont chaque jour un peu plus fréquentées que la veille. Ouvrir de nouvelles pistes de propagation au virus nous semble irresponsable. Ne jouons pas au plus malin avec lui, on est sûr de perdre ! Alors nous prendrons notre mal en patience et resterons chez nous, comme on nous en conjure. Si, comme nous, vous pensez que la lecture vous est essentielle, explorez vos étagères, visitez vos caves et vos greniers, retrouvez les livres qui attendent encore d’être ouverts ou demandez à vos voisins, vos proches de vous faire passer ceux, qui chez eux, ont déjà été cent fois lus. Il y a de assurément de quoi se confiner avec plaisir.

En revanche, nous pouvons d’ors et déjà vous aider à préparer la fête du grand réveil. Commandez nous tout ce que vous souhaitez et le mardi 12 mai, les livres vous attendront à la librairie.

Le confinement est une épreuve. Une épreuve sociale, psychologique, familiale parfois, intime toujours, mais elle est aussi, pour les petits commerces indépendants tels que les nôtres, une sérieuse épreuve économique. Et malgré les incontestables aides de toutes sortes « qu’il faudra bien rembourser », nous allons très vite connaître des fins de mois difficiles.

Nous remercions donc tous ceux qui souhaitent nous aider de se constituer une petite « épargne livres » en achetant des bons d’achat sur

https://sauvonsnoscommerces.herokuapp.com/stores/212

Il ne s’agit ni de dons, ni de souscription. Juste d’une avance de trésorerie. Vous transformerez vos bons en achats effectifs quand vous le souhaiterez en payant avec votre téléphone. Si si !

C’est gratuit, pour vous comme pour nous, et ça nous rendra un fier service.

A très bientôt. Vous verrez, ça passera vite.