Archives mensuelles : février 2020

Rencontre avec Marc Dufumier, lundi 9 mars à 20h15

***Aux Violons de la Baleine Blanche***

Le lundi 9 mars 2020, nous recevons à la librairie à 20h15, Marc Dufumier.

Il présentera ses derniers ouvrages : L’agroécologie peut nous sauver (Actes-Sud 2019), De la terre à l’assiette; 50 questions essentielles sur l’agriculture et l’alimentation (Allary éditions 2020).

Nous sommes déjà un peu plus de 7,7 milliards d’humains dans le monde et nous serons probablement plus de 9,5 milliards d’habitants en 2050.

La hausse du pouvoir d’achat dans quelques pays émergents se manifeste par de profondes transformations dans les modes de consommation alimentaire avec une consommation croissante de produits animaux (œufs, lait et viandes). Pourrons-nous donc satisfaire cet accroissement de la demande alimentaire sans dommage pour la planète ?

Il existe fort heureusement d’ores et déjà des techniques agricoles paysannes inspirées de l’agroécologie permettant d’ores et déjà d’accroître sensiblement les rendements à l’hectare dans tous les pays, sans recours excessif aux énergies fossiles, sans utilisation de produits pesticides et sans grandes émissions de gaz à effet de serre.ᒂe Mais la question se pose de savoir comment on parviendra à les mettre en œuvre, à l’encontre des lobbys dont l’intérêt est de poursuivre une agriculture industrielle et polluante.

Marc Dufumier, président du Commerce équitable France (CEF) est un agronome et enseignant-chercheur français. Il a notamment dirigé la chaire d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech de 2002 à sa retraite en 2011.

Il a été impliqué dans la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation de nombreux projets et programmes de développement agricole, en France comme à l’étranger, notamment dans les pays du Sud (Tiers-Monde).                                                        

Participation aux frais : adhérents Violons Baleine Blanche 1€50 non adhérents 2€50

Petit buffet en fin de soirée

Mardi 25 février à 20h30, rencontre avec Emmanuel Grégoire

Mardi 25 février à 20h30, rencontre avec Emmanuel Grégoire autour de son ouvrage « Paris n’est pas une ville c’est un monde » publié aux éditions Les Petits Matins.

La belle phrase qui donne son titre à ce livre est de Charles Quint… et elle est toujours actuelle ! Elle symbolise bien ce qu’est ce livre : entre le récit et l’essai, un amoureux de Paris et passionné d’histoire nous invite à découvrir la capitale dans toutes ses dimensions. Qui sont les Parisiens ? Où Paris est-il né ? Comment s’est formé « l’escargot » des arrondissements ? Quelles révoltes et révolutions Paris a-t-il connu ? Quelles controverses esthétiques l’ont agité ? Comment la capitale est-elle devenue une ville d’avant-garde ; une terre d’accueil et d’exil ? Paris est-il aujourd’hui une « ville de riches » ? Si l’auteur, premier adjoint d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris, répond de façon vivante et passionnante à toutes ces questions et à bien d’autres, il ne se cantonne pas à l’analyse historique. Son regard porte aussi sur le présent de cette ville qui est aussi une « exceptionnelle machine politique ». Et d’ouvrir pour nous, à l’heure de la campagne pour les municipales, les grands dossiers de la mandature : fermeture des voies sur berges, rééquilibrage des logements sociaux entre l’est et l’ouest, lancement de Vélib’ et d’Autolib’, fusion des arrondissements centraux, lancement du Plan climat… Il nous fait part, enfin, des projets qu’il porte pour Paris.

Mercredi 4 mars à 19h30, Soirée de lancement du nouveau livre de Nathalie Peyrebonne

Mercredi 4 mars à partir de 19h30
Soirée de lancement pour la sortie du nouveau livre de Nathalie Peyrebonne : Inconstance des souvenirs tropicaux, aux éditions La manufacture de livres
 
Son enfance, elle l’a passée dans un petit pays d’Amérique centrale. Seuls perdurent de ces lointaines années tropicales quelques souvenirs heureux. Jusqu’au jour où une image aperçue sur un écran de télévision fait tout tanguer. Au beau milieu d’un reportage sur les services secrets français, cet homme qu’elle reconnaît, qui « travaillait avec son père ». Ses parents auraient-ils pu être liés au service de renseignement à la fin de la guerre froide ? Son paradis enfantin baigné de soleil cacherait-il un arrière-fond plus trouble ? Ne lui reste plus qu’à fouiller sa mémoire et à remonter le temps, suivre les pistes des vieilles connaissances pour découvrir la vérité.
Nathalie Peyrebonne, dans ce roman sur la quête de l’enfance et de ses rêves étincelants, interroge les mystères de la mémoire, ses pièges et ses tours de force.