Archives mensuelles : avril 2017

Jeudi 27 avril à 20h15, « French Uranium » à la librairie avec Eva Joly et Judith Perrignon !

*** LES VIOLONS DE LA BALEINE BLANCHE ***

Le  jeudi 27 avril 2017, à 20h15, nous recevrons à la librairie Eva Joly et Judith Perrignon pour leur ouvrage French Uranium paru aux Editions Les Arènes.

Un ministre se suicide le soir du premier tour de l’élection présidentielle. Les secrets de famille ne demandent qu’à sortir. Mais pas seulement… les mensonges de la vie politique aussi. Ces circuits d’un monde globalisé où l’on tue, on spécule et on pille avec l’accord des États. Tout est à nu. Bientôt les morts s’accumulent. Le compte à rebours électoral s’emballe et les services de renseignement sont sur le qui-vive. À Paris, Lagos et New York, les puissants affrontent ce qu’ils détestent le plus : l’incertitude. Leur toile se déchire.

Eva Joly, née à Oslo, en Norvège, est une magistrate franco-norvégienne, devenue femme politique en France. Elle est députée européenne (groupe Verts-ALE) depuis 2009. Elle se fait connaître dans les années 1990 en instruisant des dossiers politico-financiers médiatisés, tels que des affaires concernant Bernard Tapie et l’entreprise Elf. En 2015, elle exerce comme avocate au Barreau de Paris.
Judith Perrignon, ancienne journaliste à Libération, lauréate du prix Louis-Hachette 2011 pour un de ses reportages paru dans la revue XXI, Judith Perrignon est l’auteure de nombreux récits littéraires à succès, notamment C’était mon frère et L’intranquille à l’Iconoclaste, La nuit du Fouquet’s avec Ariane Chemin chez Fayard

Participation aux frais : adhérents Violons de la Baleine Blanche 1€50   non adhérents 2€50 
Conviviale sangria en fin de soirée.

Photographies : Eva Joly ©European Union 2014 et Judith Perrignon © Frédéric Stucin

[30 juin 2017 Save the date : Nuit de lecture]

On aurait aussi pu vous accrocher avec un énoncé « Casser la voix », mais la proposition aurait été plus douteuse.
Vous en rêviez, nous allons le faire : passer une nuit entière à la librairie, au milieu des livres, à vous délecter d’un texte, que dis-je, d’un roman fleuve, qui sera lu à voix haute.
Ce sera donc la nuit du 30 juin au 1er juillet dans le cadre du Pari des Libraires,  les plaids et oreillers sont bienvenus, et les lecteurs aussi… Car nous cherchons des voix pour porter le texte !
Bénévoles, curieux, volontaires, faites nous signe !