Rencontrez Vincent Jarousseau mercredi 3 juillet à 20 h. 15

***LES VIOLONS DE LA BALEINE BLANCHE***

 

Le premier mercredi de juillet, le 3,  à 20 h 15 nous recevons Vincent Jarousseau pour son dernier ouvrage « Les Racines de la Colère » publié par les éditions Les Arènes.

Les romans photos ne racontent pas tous des histoires à l’eau de rose. En tout cas pas ceux que signe Vincent Jarousseau, qui emprunte au roman photo une forme narrative traditionnelle et familière pour donner plus de force à son projet de photo journaliste : donner à voir une France que l’on ne voit jamais alors qu’elle nous est si proche. Les romans photos de Vincent Jarousseau ne sont pas des romans. Ils disent vrai.

Après un premier livre, « L’illusion nationale », qui révélait les ravages de l’implantation du Front National dans les terres ouvrières du Nord minier, Vincent Jarousseau est retourné à Denain devenue, après la fermeture d’Usinor, l’une des villes les plus pauvres de France. Une ville où l’on n’est pas « en marche » mais comme assigné à résidence.  Au delà de l’hommage aux « Raisins de la colère » de Steinbeck, le titre de son ouvrage, « Les Racines de la Colère », fruit d’un reportage réalisé pour le forum Vies mobiles, dit combien la vie sous contraintes des classes les plus défavorisées génère de frustrations.

Vincent Jarousseau, né à̀ Nantes en 1973, est diplômé d’Histoire de l’art de Paris I Panthéon-Sorbonne. Il est photographe-documentaire, membre de l’agence Hans Lucas et du collectif de journalistes indépendants « Les Incorrigibles « . Il a été nominé en 2015 et 2016 pour le Visa d’or du meilleur reportage de presse quotidienne au festival Visa pour l’image à Perpignan.

 

Paf adhérents 1€50    non adhérents 2€50

Conviviale sangria en fin de soirée

 

**** Les Violons de la Baleine Blanche****

Mardi 11 Juin à 20 h 15, nous recevons à la librairie Laurent Mauduit, journaliste à Mediapart, et auteur de La Caste, récemment publié par les éditions La Découverte.

Alors que le pays traverse une crise sociale et démocratique historique, dont témoignent le mouvement des gilets jaunes comme les résultats des récentes élections, nous avons invité Laurent Mauduit à venir nous parler de son travail et en débattre avec nous.

Son ouvrage offre un éclairage utile pour comprendre les évènements récents et surtout leur origine. « L’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron [ … ] est aussi l’aboutissement de l’histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l’intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts. Pour comprendre cette sécession des élites publiques et décrypter les débuts du nouveau quinquennat, il faut savoir comment la caste a d’abord réalisé, grâce aux privatisations, un hold-up à son profit sur une bonne partie du CAC 40 ; puis comment, par le jeu des pantouflages ou de rétropantouflages, elle est parvenue à privatiser quelques-uns des postes clés de la République jusqu’à porter l’un des siens au sommet de l’Etat. »

Avant de participer à la fondation de Mediapart en 2008, Laurent Mauduit a été chef du service économique de Libération et directeur adjoint de la rédaction du Monde.

Participation aux frais : Adhérents aux Violons de la Baleine Blanche : 1.50 € – Non adhérents : 2.50 € – Pot convivial en fin de soirée